Découverte des mares via l’atelier nature du collège de Noyers-sur-Serein (89)

Retour à la liste

Collèges

03/08/2021

Un atelier « sensibilisation au patrimoine naturel » initié par le Conseil Départemental de l’Yonne et la Société d’histoire naturelle d’Autun – Observatoire de la faune de Bourgogne (SHNA-OFAB) a été mené sur 2 ans pour 10 élèves volontaires de l’atelier nature de 4eB, encadrés par madame Roy (SVT) et madame Petitot (CPE).

Celui-ci était la prolongation logique de projets menés avec les éco-délégués lors de l’année scolaire 2017-2018, qui avait permis la création d’un jardin au collège, et de l’atelier biodiversité de l’année 2018-2019 qui avait abouti à la labellisation du collège en refuge LPO.

Lisa Leprêtre, de la SHNA-OFAB, a guidé le groupe durant ces deux années bouleversées par la pandémie. D’abord par le biais d’activités en classe, permettant aux élèves de découvrir ces écosystèmes particuliers que sont les mares, les menaces qui pèsent sur elles et sur la biodiversité qu’elles hébergent. Un volet sur les oiseaux aquatiques a aussi été assuré par madame Mongeot de la LPO Bourgogne-Franche-Comté.

La séquence commencée en janvier 2020 s’est terminée par une journée de terrain, le 1er juin 2021, sur la mare communale de Massangis (89).

Durant la matinée, les élèves ont construit un gîte destiné à être un refuge pour les amphibiens et les reptiles qui fréquentent les abords de la mare. La municipalité a pour cela mis à disposition terrain et matériaux (bois mort, pierres plates et pierres percées, matériaux inertes, terre, etc...).

Les collégiens et leur réalisation de la matinée, un gîte pour amphibiens et reptiles ©Lisa Leprêtre

L’après-midi, les élèves ont mené une étude scientifique pour déterminer l’état de conservation de la mare et mieux connaitre les espèces qui y vivent. Ils ont découvert la diversité faunistique et les méthodes d’études en procédant à des inventaires et identifications de tout un peuplement de gammares, larves de tritons, têtards, libellules (exuvies et adultes), dytiques… grâce aux prélèvements effectués par les naturalistes de la SHNA-OFAB (détenteurs d’autorisation de capture pour les espèces protégées) et aux clés d’identification mises à leur disposition. Ils ont été guidés dans la réalisation d’un diagnostic de la mare (prises de mesures de dimensions, profondeurs, envasement, réalisation d’un schéma, identification des types d’habitats au sein de la mare…) pour déterminer si celle-ci est favorable à l’accueil d’une riche biodiversité.

Les collégiens et leur réalisation de la matinée, un gîte pour amphibiens et reptiles ©Lisa Leprêtre

Cette journée en immersion, à la fois ludique et savante a été une réussite totale. Les élèves ont désormais bien conscience que les mares sont des écosystèmes fragiles, ils sont en mesure d’agir pour leur protection et de sensibiliser leur entourage.
Ils ont montré un intérêt évident que ne démentiront pas leurs camardes impliqués dans d’autres actions éco-citoyennes telles que le fleurissement du collège par les éco-délégués, la réalisation de lombri- composteurs avec les élèves de 6e A, Mme Roy et M. Labro et un atelier « chauves-souris » avec la classe de 6e B, Mme Roy et la SHNA-OFAB.

Vos commentaires