« Rencontrer », « voir », « toucher » ! Voilà comment tout commence !

Retour à la liste

Collèges

29/06/2022

 

 

©Collège Herriot

 Le voyage au cœur de la nature est nécessaire pour sentir, ressentir, éprouver. Le contact direct est salutaire pour se confronter, s'émerveiller et surtout comprendre !
Alors le regard sur le monde qui nous entoure change...
« S'enforester » (comme le nomme le philosophe Bernard MORIZOT) devient une nécessité si l'on veut participer à un autre rapport au territoire vivant : tout prend alors du sens ! Le sensible devient visible et réel. N'en déplaise à l'époque actuelle, l'étape est cruciale si l'on veut que la jeune génération prenne conscience de la fragilité et de la beauté de notre patrimoine naturel.

Une classe de 5ème du collège HERRIOT c'est ainsi « enforestée » pour comprendre tous les enjeux liés à la préservation d'une zone naturelle sensible.
Accompagnée par leur enseignante en SVT, madame BONAFIN et les deux encadrants de l'association ARBORESCENCE, Lorraine et Frédéric, la classe a pu s'aventurer dans la zone sensible du « Bois du Ru de pouilly », près de Dijon.
En lien avec le professeur EPS, M. ENJALBERT, l'acquisition de compétences sur la mobilité active (et plus précisément l'obtention du « savoir rouler à vélo ») a permis d'émettre zéro émission de carbone lors du déplacement. Les menaces du réchauffement climatique ont bien été prises en compte : la préservation du Bois du Ru commence déjà par-là !
Sur les quatre interventions, les élèves de 5ème ont pu mesurer les dangers qui pèsent sur les zones humides, sur les espèces vivantes qu'elles abritent (les amphibiens, les chauves-souris) et sur les écosystèmes en général (la forêt, le marais). Le projet a su montrer aux élèves l'impact de l'Homme sur ces zones, mais aussi le besoin de trouver des solutions pour permettre aux zones urbaines et aux zones naturelles de cohabiter. La réalisation d'un village en lien avec l'eau et le respect de la biodiversité a eu beaucoup de succès et a révélé l'ingéniosité des élèves face aux problématiques environnementales. 


  Ce projet est soutenu par le Conseil départemental de Côte-d'Or.

 

 

Vos commentaires