Un verger pédagogique au collège de Châtillon le Duc !

Retour à la liste

Collèges

12/01/2022

©Collège Claude Girard
De grands espaces verts, un environnement naturel riche, des élèves et des enseignants motivés… Le collège se lance dans des projets ambitieux en faveur de la biodiversité.

L’équipe des éco-délégués se compose d’une vingtaine d’élèves, et est animée par Amandine Roy (professeur documentaliste) et Sophie Faivre (enseignante de SVT). Ils développent des actions en faveur de l’Environnement: favoriser l’accueil de la faune et de la flore sauvages, réduire les déchets, sensibiliser aux problématiques environnementales...

Création d’un verger conservatoire


En juin 2021, les habitants ont eu la surprise de voir apparaître des piquets parfaitement alignés, dans la prairie bordant les bâtiments scolaires. Non, les élèves n’ont enterré personne, et il ne s’agit pas de phénomènes étranges d’origine extraterrestre.

La Région Bourgogne-Franche-Comtéa accepté de soutenir l’établissement labellisé E3D (Établissement en Démarche de Développement Durable), dans sa volonté de créer un verger pédagogique: plantation de fruitiers et d’une haie mellifère.

Le 9 décembre 2021, 20 arbres fruitiers ont été plantés par les élèves, ainsi que des petits fruits (cassis, groseilles, framboises, myrtilles, vignes). Afin de conserver la biodiversité des espèces végétales fruitières, les variétés choisies sont anciennes et locales. Devenues rares, elles nécessitent d’être sauvées.

Plusieurs classes ont ainsi participé au piquetage du verger, avec Mesdames Bernard, Roy et Faivre. L'emplacement de chaque arbre a été matérialisé par un piquet portant le nom de la variété : plusieurs pommiers, pruniers, cerisiers, un cognassier et un poirier.

Pour préparer le sol à recevoir les arbres, les éco-délégués ont contacté ceux des Clairs Soleils et ont lancé un partenariat. Car l’établissement bisontin produit son propre compost avec les déchets alimentaires issus de la cantine. Ce terreau a été livré par leur agent, Monsieur Pretot, et les élèves l’ont disposé au pied des piquets.

Retour sur une journée de plantation réussie !


Ils étaient nombreux ce jour-là à s’entraider pour planter, dans la prairie près des bâtiments du collège: élèves, enseignants, parents d’élèves et même des petits frères et sœurs de collégiens, des grands-parents, des agents communaux des mairies de Tallenay, Châtillon-le-duc et Devecey, un membre du Conservatoire d'espaces naturels et toute une équipe de collaborateurs des magasins Biocoop.

« Les bottes dans la glaise et les mains dans la terre, fous rires assurés ! » raconte une enseignante venue avec sa classe. Les élèves ont poussé la brouette avec le sourire. Mais pas facile de manier les outils, les jeunes ont apprécié le savoir-faire et l’habileté des adultes, leur demandant notamment leur aide pour planter les piquets à la masse ou pour reboucher les trous de plantation. Tous les adultes présents se sont volontiers mêlés à la horde d’élèves motivés pour prêter main forte. Ce fut l’occasion d’échanger, d’apprendre et de rire tout en travaillant. Certains connaissaient les techniques de plantation, d’autres venaient les découvrir ou seulement participer.

Pourquoi un verger ?


Pour conserver la biodiversité des espèces végétales fruitières ; pour avoir une salle de classe à ciel ouvert (expérimenter, observer des notions scientifiques comme la pollinisation, la formation des fruits, etc.) ; pour avoir un espace ombragé et des fruits utilisables à la cantine. Tous les arbres et plants de haies ont été fournis par les Pépinières Hortulus.

« Je suis fier, madame, j’ai planté un arbre ! »
Les noms de variétés, anciennes et locales, sont inconnus, et certains font rire, comme la prune « Cul de poulet ». Les informations seront prochainement mises à disposition par les enseignantes responsables du projet, Madame Roy et Madame Faivre, sur le site du collège.

Et après ?


Cet espace d’apprentissage se veut ouvert : aux mairies, écoles, associations, etc. Les élèves vont poursuivre l’observation des espèces sauvages, suivre l’évolution du milieu, et continueront les aménagements envisagés en vue de favoriser la biodiversité. De beaux projets en perspective.

Pour en savoir plus

Rendez-vous sur la page du projet.

Vos commentaires